Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Miroir, mon beau miroir ...

Après trois confinements, l’envie de prendre soin de soi revient petit à petit. Ainsi, en septembre 2021, 56,6 % des femmes disaient ‘‘accorder beaucoup d’importance à leur image’’ contre 54,8 % un an plus tôt.

Dans le domaine de la cosmétique, les nouvelles habitudes shopping bousculent le marché de la beauté : simplification des routines, arbitrages, produits jugés comme superflus....

Dans ce contexte les femmes privilégient un maquillage léger et moins de soins du visage. C’est le concept du ‘‘skip care’’ initié en Corée du Sud ou la qualité passe avant la quantité.

©Simona

©Simona

Génération Z

Cette classe d’âge née après 1995 exprime des attentes qui pourraient devenir le marché de demain.

Plus précoce : 60 % des consommateurs de cette génération ont déjà acheté leurs premiers produits de soins avant 14 ans. Cette proportion était de 39 % pour la génération précédente, dite des ‘‘millenials’’ (1980-1995)

Plus active sur les réseaux sociaux et sur Internet, elle recoupe et vérifie les informations véhiculées par les marques de cosmétique avant d’acheter.

Moins sensible à un idéal de beauté traditionnellement véhiculé par des marques de cosmétique : les mannequins pourraient être remplacés par de véritables consommatrices de la marque. L’objectif n’est plus de masquer les défauts.  

La protection de la peau : 40 % c’est l’augmentation du niveau d’inflammation des cellules de la peau après 30 heures d’exposition aux écrans. Il s’agit pour les marques de cosmétiques de proposer des produits remparts contre les lumières bleues : huile corporelle, crème anti-âge...

En quête de naturalité, les soins anti-pollution naturels sont plébiscités afin de laisser respirer la peau et d’afficher un visage plus naturel. Cette volonté est matérialisée par une évolution croissante des cosmétiques solides, naturels, végans et bio.

La prise de conscience environnementale de cette génération est beaucoup plus forte que celles des autres : 83 % déclarent que la majorité des cosmétiques devraient être en conditionnement rechargeable.

L’offre DIY : les différents confinements et la quête de l’authenticité des consommateurs favorisent le Do It Yourself. 96 % de la population déclare l’avoir pratiqué.  

Le clin d’œil : C'est quoi avoir bonne mine ?
Au XVe siècle, la mine était employée pour parler de l'apparence, ou alors simplement du visage. L'expression avoir bonne mine est donc apparue pour parler de gens dont le teint rosé laisse présager de leur bonne santé.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Le Blogeur KW


Voir le profil de Le Blogeur KW sur le portail Overblog

Commenter cet article
H
pas de commentire
Répondre
C
Les temps changent, la mode aussi ... la femme s'adapte !
Répondre