Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Scan Eat : scannez les pesticides !

Les pesticides sont bel et bien présents dans nos assiettes, l’association ONG Générations futures a publié en février 2018 un rapport qui révèle que 73 % des fruits et 41 % des légumes non bio portent des traces de pesticides.
Invisibles comme un courant d’air, la menace reste belle et bien présente, et bon nombre de français l’ont compris.
Aujourd’hui, vous avez peut-être l’habitude de scanner les codes-barres des produits pour enregistrer vos achats. Et si vous aviez la possibilité de scanner vos pommes ou vos courgettes avant de les acheter, pour dépister d’éventuels pesticides...le feriez-vous ?
Un étudiant a mis au point Scan Eat, un dispositif pas plus grand qu’une clé de voiture pouvant détecter les pesticides présents dans les fruits et légumes !
Pour l’utiliser, il faut se munir d’une application mobile dédiée sur son smartphone. Le détecteur émet une lumière infrarouge qui, lorsque l’on scanne un aliment, détecte les molécules qu’il contient puis les converties en taux de pesticides présents.

Scan Eat : scannez les pesticides !

Cette petite révolution technologique, sortie tout droit du concours organisé par le ministère du développement durable, verra peut-être le jour dans quelques mois grâce au partenariat d’aide au développement du projet mis en place par ce dernier.
Plus de tracas au marché ou au rayon fruits et légumes de votre grande surface habituelle, ces drôles d’espèces sans étiquetage n’auront plus de secret pour vous.
En attendant la commercialisation du Scan Eat et la mise en place du label « zéro résidu de pesticides » en cours de gestation, continuons à laver et à éplucher nos fruits et légumes.  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Le Blogeur KW


Voir le profil de Le Blogeur KW sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
ce projet n'a bien sur pas aboutit puisque la spectroscopie infrarouge n'a jamais permis de detecter/identifier la moindre molecule de pesticide . Visiblement les experts du ministere de l'environnement ne sont pas au courant . Le jeune "innovateur" est depuis parti sur les mers chasser les plastiques ( c'est visiblement un specialiste de la com )
Il serait bon pour tout le monde que les medias arretent de vehiculer des news sans esprit critique ,ça eviterait ce genre de gaspillage d'argent public
Répondre
Y
intéressante cette proposition !
Répondre
D
Ne serait il pas plutôt parti dans les Iles se dorer la pilule avec de l'argent offert par les lobbies agro alimentaire pour invalider son invention qui pourrait être gênante pour le profit de certains???