Le costume au placard !

Le costume, c’est-à-dire l’ensemble veste-pantalon de même tissu et même couleur, n’a plus la cote dans les entreprises.
6 % des hommes ont acheté au moins un costume en 2019 contre 15 % en 2011, pour un prix moyen stable de 170 €.

La tendance consistant à porter une tenue décontractée chaque vendredi au bureau s’est répandue : désormais le « Friday Wear », c’est tous les jours.

Se démarquer, avec une certaine élégance, est devenu le maître mot : chacun veut apporter sa touche personnelle et revisite le costume à sa manière : veste + jean + sneakers ou baskets. Ce sont aussi des tenues plus confortables.

Le « millénial » * qui ne veut pas reprendre les codes de ses ainés, a tendance à n’avoir qu’un seul costume qu’il portera pour un mariage, un enterrement ou un entretien d’embauche.

A noter que parallèlement, le nombre de cravates achetées a dégringolé de 3 millions en 2012 à 1,42 million aujourd’hui.

Données : Kantar 2020 - * Les ‘’millénials’’ : ensemble des personnes nées entre 1980 et l’an 2000.

stock.adobe.com/ - ©asierromero

stock.adobe.com/ - ©asierromero

Clin d’œil : Alors que les vêtements pour hommes ont les boutons à droite, c’est l’inverse pour les chemisiers des femmes. Pourquoi ?
Cela remonterai au Moyen Age. Les femmes de haut rang se faisaient le plus souvent aider de servantes pour se vêtir. Il était donc plus facile pour elles, majoritairement droitières, d’avoir les boutons positionnés à droite lorsqu’elles se trouvaient face à leur maîtresse.
Pour les hommes, les boutons sont à droite car ils s’habillaient seuls et portaient leurs épées à gauche. D’où l’importante de vêtements s’ouvrant vers l’autre côté pour que l’arme ne s’y coince pas quand elle était tirée.

CNEWS - 27.10.2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Kantar Worldpanel © 2018 -  Hébergé par Overblog