Après l’effet papillon, l’effet doudoune

Publié le par Le Blogeur KW

A peine de retour de vacances que c’est déjà l’inévitable rentrée scolaire avec son lot de courses. Après les fournitures scolaires, deux postes sont obligatoires : les chaussures et la doudoune1, car ça grandit vite ces «petites bestioles».
Les chaussures : oui, leurs pieds grandissent et heureusement pour eux, mais une interrogation demeure, comment font-ils pour arriver à mettre leurs chaussures dans un tel état de délabrement ? - ce n’est pas possible - ils le font exprès. Les maîtres-mots pour eux seront confort et chaleur et les boots seront encore en bonne place. Pour les ados, pas de souci : ils savent ce qu’ils veulent. Là où ça «pique», on le sait, c’est le prix.
Pour les femmes toujours les cuissardes et les semelles crantées devraient avoir la cote l’hiver prochain - à vous de voir - il paraît que cela sera tendance les filles -
Doudoune2 pour tout le monde : elle tient toujours une sacrée place dans l’habillement et ne compte pas la perdre. N’étant plus considérée comme LE manteau d’hiver, c’est l’ustensile de mode qu’il faut absolument avoir. Certains ados dépensent même des sommes rondelettes pour des marques comme Moncler ou Canada Gosse, mais ne vous inquiétez pas, on en trouve à tous les prix, dans toutes les enseignes, avec ou sans manches.
Autrefois réservée aux sportifs elle est maintenant indispensable aux citadins. Il faut dire qu’elle n’a plus rien à voir avec la parka Bibendum : souvenez-vous cet énorme édredon qui nous faisait un corps de rêve et qui était encore plus sexy et «agréable» par temps de pluie !

Après l’effet papillon, l’effet doudoune

1 La doudoune prend une place de choix dans les dépenses shopping 2013. Source Kantar Worldpanel Fashion février 2014.
2 Le 26 Novembre c’est la journée de la doudoune en Belgique. Source www.longlife.magazine 25 Novembre 2012.

 

Publié dans Societe

Commenter cet article